| Contact | Site Nantes

Quand la voix fonctionne mal

La muqueuse laryngée est enflammée.

Face à un problème de fonctionnement de la voix (dysphonie), le premier réflexe est de penser à une inflammation des cordes vocales. Cette inflammation peut être traitée par par différents types de médications

Les aérosols

Le liquide est pulvérisé par un appareil électrique qu'on peut louer en pharmacie. L'action dure un quart d'heure environ.

Avantage : l'application locale permet une action mieux ciblée.

Inconvénient : il faut renouveler l'opération deux fois par jour et louer l'appareil.

Les pulvérisations

Le dispositif est plus simple. Le Locabiotal est le plus connu. A noter que certains médicaments contiennent des corticoïdes. (voir plus loin)

Avantage : l'application locale permet une action mieux ciblée.

Les inhalations

Vous pouvez créer vous-même votre dispositif, en versant des essences de thym, romarin, sarriette ou origan dans de l'eau très chaude. Respirez ensuite au-dessus du récipient pendant au moins cinq minutes.

Avantage : l'application locale permet une action mieux ciblée. Les produits utilisés sont sans risque.

Les corticoïdes en comprimés

Ils sont largement utilisés en cas d'inflammation aigüe du larynx, quelle qu'en soit la cause, notamment pour les professionnels de la voix. Le traitement peut se présenter sous forme de comprimés, d'un produit à pulvériser, voire dans certains cas d'injections intramusculaires. L'efficacité de ce type de traitement est rapide et incontestable.

Les risques sont de deux ordres.

La prolongation du traitement peut entraîner des effets secondaires importants.

Le chanteur ou le comédien peut s'habituer à ce remède-miracle qui permet de retrouver sa voix quoi qu'il arrive. il est important de comprendre que les corticoïdes ne traitent que les symptômes : il font disparaitre l'inflammation, donc la gêne et la douleur. Pour le cas, assez fréquent, où l'inflammation est liée à un forçage vocal, le problème réapparaitra dès l'arrêt du traitement, avec un risque d'aggravation.

Le cas de la chanteuse Barbara est intéressant à considérer dans la mesure où il illustre ce type d'errements. Dans ses mémoires, celle-ci déclare que les corticoïdes lui ont pourri ses dernières années de carrière. Plutôt que de se faire prescrire ce type de produits avant chaque concert, il aurait été préférable d'entamer une rééducation vocale.

Autres anti-inflammatoires

Votre médecin pourra vous prescrire d'autres médicaments, comme Ibuprofène par exemple.I

Plantes médicinales

l'Eresymum (dite Herbe aux chantres),connue depuis longtemps, est très utilisée par les chanteurs. On la retrouve dans le célèbre sirop Euphon notamment.

En résumé, n'attendez pas d'une préparation qu'elle résolve un problème lié à votre geste vocal. Demandez-vous plutôt si ce qui vous arrive n'est pas dü à votre activité vocale des jours passés.

Page mise à jour le 27/05/2024
Contact | Mentions légales